• SCALP - LA FUNESTE CHEVAUCHEE DE JOHN GLANTON ET DE SES COMPAGNONS DE CARANAGE

    SCALP - LA FUNESTE CHEVAUCHEE DE JOHN GLANTON ET DE SES COMPAGNONS DE CARANAGESans foi ni loi, John Glanton est déjà, dès son plus jeune âge, dans bien des mauvais coups et verse dans une violence totalement gratuite par son bon vouloir et parce que sa réputation s'en trouve ainsi forgée. Son nom fait rapidement trembler ceux qui l'entendent. Il tue pour un regard de travers ou pour une parole en l'air. Sa violence sert la cause américaine quand il est enrôlé pour combattre l'armée mexicaine dans la guerre qui oppose les deux nations dans l'annexion du Texas. Son talent, c'est sa rage ! Il est capable de perpétrer un génocide à lui tout seul (ou en tout cas avec sa troupe de renégats). C'est ce qu'il fera quand, une fois la guerre terminée, les colons le payent au scalp pour être débarrassé des indigènes car un bon indien est un indien mort. Toute la sauvagerie du scélérat est présentée dans de grands scènes orgiaques où viols, tortures et meurtres figent l'encre sur de pleines pages et forment des images iconiques cauchemardesques. Le lecteur se dit la chance qu'il a de n'avoir pas été un contemporain de John Glanton et de ne jamais s'être trouvé sur son chemin. Dans ce récit centré sur un homme sanguinaire, c'est l'homme blanc et son esprit d'appropriation et de conquête qui sont peints, ce rouleau compresseur qui avance en écrasant ce qu'il a devant lui, sans considération aucune ni regret.

    Auteur : Hugues Micol

    « A COUCHER DEHORS T1MEMOIRES DE VIET-KHIEU T3 - LES MARIEES DE TAÏWAN »

    Tags Tags : , , , , , , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :