• PROFESSION DU PEREC'est une enfance brisée qui est décrite dans ce roman, une enfance ravagée par la mythomanie, la paranoïa et la perversion narcissique d'un père. Fervent défenseur de l'Algérie française, ce père exige de son fils qu'il exécute ses ordres, notamment d'inscrire sur les murs de son quartier les trois lettres "OAS" et de vouer un culte à Salan. Le garçon n'a d'autre choix que l'obéissance, sauf à vouloir goûter la ceinture du père, père violent qui a réduit son épouse au silence et à l'effacement, qui a composé une famille repliée sur elle-même, centrée sur les récits patriarcaux délirants. Le père sait toujours se donner le beau rôle au point d'atteindre au merveilleux, l'enfant en est tout à la fois fier et craintif et il va par mimétisme sincère entraîner un de ses camarades de classe dans son délire. Le récit n'est pas seulement celui d'une enfance dévastée, c'est aussi celui - en filigrane ! - de la résilience quasi impossible de cet enfant devenant homme. Sorj Chalandon avec un style sans fioriture construit graduellement son roman  pièce à pièce - sans esprit de revanche mais objectivement ! - comme un dossier légitimement à charge contre un père et une mère qui ne furent des parents que négativement. L'émotion augmente à la lecture du récit jusqu'à la dernière page et le dernier mot, une émotion tendue par l'anxiété et par un amour jamais gagné, à jamais perdu.

    Auteur : Sorj Chalandon


    votre commentaire
  • LES MISERABLESAvant même que de l'avoir lu, on connait du roman monumental de Victor Hugo  la trame principale, ses personnages et son ampleur mais c'est une fois plongé dans ses pages qu'on en découvre les détails mais surtout le style, marqué par un lyrisme à l'emporte-pièce, fait d’apartés de l'auteur, de considérations philosophiques ou historiques. Le style balaye tout comme le fleuve charrie tout ce qui trouve dans son lit, le lecteur en oublie les facilités voire les incohérences, les mièvreries romantiques, les références fréquentes à Dieu, les boursouflures et les amphigouris, il n'y a plus qu'une voix, celle du narrateur, imposant ses effets théâtraux avec une prose qui lorgne vers la poésie, façonnant ses personnages comme des figures bibliques (Jean Valjean est un Edmond Dantès qui a jusque dans le sacrifice l'humilité du Christ !) mais où la véritable grande figure est la conscience humaine. Victor Hugo remplit son roman d'optimisme quant au progrès social et quant à l'individu face à lui-même et à la communauté des hommes. Le récit insuffle une force, une énergie et une vitalité à nulle autre pareille.

    Auteur : Victor Hugo


    votre commentaire
  • EMMA G. WILFORDEmma est une jeune femme à la fois rêveuse et les pieds sur terre. Elle écrit des poèmes et se fait publier, elle attend le retour de Roald, son fiancé parti en expédition en Laponie sur les traces de son père et de ses aïeux, explorateurs devant l'éternel. L'attente est longue mais Emma est confiante et pleine de patience, jusqu'au jour où - plutôt que de lire la lettre laissée à son attention par Roald au cas où il lui arriverait malheur ! - elle part à la recherche de son amour, organisant son voyage à la barbe des vieux barons de la Royal Geographical Society et en bousculant les préjugés des hommes sur les femmes. Ce récit écrit finement par Zidrou et illustré avec élégance et justesse par Edith retient plus que l'attention, le périple d'Emma est celui du lecteur, en quête d'identité, de la vie, des désillusions et des beautés de l'existence. Un magnifique album tant par son contenu que par sa maquette, la collection Noctambules a su trouver l'écrin qu'il sied à ce bijou narratif et graphique.

    Auteurs : Edith et Zidrou


    votre commentaire
  • LA HORDE DU CONTREVENT T1 - LE COSMOS EST MON CAMPEMENTDans un monde balayé de manière quasi constante par les vents, une horde s'est constituée de longue date parmi la communauté des hommes pour tenter d'atteindre ce qui semble être la source des vents. Siècle après siècle, les tentatives ont échoué. Les membres de l'actuelle horde sont la relève des anciens, ils sont l'élite formée pour ce seul objectif, ce graal. Ils ont des compétences complémentaires mais la puissance des vents est telle que leur voyage est tout sauf une promenade de santé, bien au contraire, les difficultés vont mettre à jour des failles dans la cohésion de l'équipe. Chacun a ses motivations propres. Eric Henninot adapte le roman éponyme de science-fiction d'Alain Damasio, il crée une ambiance particulière qui rend crédible l'univers et les aventures qui s'y déroulent, portant son regard sur les interactions du groupe face aux dangers extérieurs et face aux querelles internes. Une belle réussite !

    Auteur : Eric Henninot d'après le roman d'Alain Damasio


    votre commentaire
  • AR-MEN - L'ENFER DES ENFERSLe phare d'Ar-Men domine "la chaussée", une barrière de récifs à peine visible qui affleure à la surface de l'eau. Nombre de navires se sont échoués là et nombre de marins ont péri noyés, à la pointe Ouest de la Bretagne, dans ce coin réputé pour sa dangerosité. C'est dans la deuxième moitié du XIXème siècle qu'est entreprise l'édification du phare qui devrait mettre un terme à l'hécatombe mais le chantier est loin d'être facile d'accès, à peine quelques heures par an, d'où la lenteur avec laquelle s'érige le phare, décourageant les ingénieurs et mettant à rude épreuve la main d'oeuvre voire le ciment. L'histoire de ce phare si particulier au point d'être surnommé "l'enfer des enfers" est racontée par un des gardiens du phare habité par le fantôme de sa fille morte en mer. La composition graphique d'Emmanuel Lepage est une nouvelle fois faite pour couper le souffle, la houle et les embruns paraissent balayer le visage du lecteur. Le récit donne chair à cette aventure faite de courage et de douleurs qu'a été cette construction hors norme.

    Auteur : Emmanuel Lepage


    1 commentaire



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires