• L'ODYSSEE D'HAKIM T2 - DE LA TURQUIE A LA GRECEHakim poursuit le récit de sa fuite de la guerre en Syrie, des épreuves par lesquelles il est passé et notamment sa séparation pendant de longs mois d'avec son épouse à qui l'opportunité a été donné d'arriver en France avant lui. Il narre à Fabien Toulmé et donc au lecteur ses doutes et ses affres, les impasses où le conduisent les absurdités administratives, le va-tout dans lequel il se lance avec son fils en bas âge en empruntant sur un bateau précaire les voies clandestines vers les côtes grecques. Le lecteur appréhende ainsi le parcours de ses réfugiés qui, à l'instar d'Hakim, mettent leur vie en danger pour tenter de trouver sécurité et stabilité dans un pays d'accueil. Hakim est l'incarnation de ses destins tragiques, homériques, il est non le paria mais ce héros ordinaire qui aspire, comme tout un chacun, à vivre en paix mais qui a été poussé, à son corps défendant, loin de chez lui.

    Auteur : Fabien Toulmé


    votre commentaire
  • LE CID EN 4e B« Le Cid en 4ème B » place le lecteur en observateur des comportements des élèves face à un texte littéraire que leur soumet leur professeur de français. Ils expriment l’ennui d’avoir à se pencher sur le texte, puis peu à peu, grâce au travail pédagogique, ils prêtent un peu d’attention au texte. Les thèmes éternels qu’évoque la pièce ne sont pas sans écho, sans analogie avec leur propre vision du monde et cela suscite leur intérêt, ils finissent par s’en emparer, ce qui leur apparaissait abscons s’éclaircit au fil de l’étude de chaque vers ou tirade. Il règne une sacrée ambiance dans cette classe, et on imagine mal que de ce foutoir finisse par sortir un peu de lumière et pourtant ! Ils enrichissent leur vocabulaire, ils prennent goût à la chose littéraire, le désintérêt a laissé place à une étincelle de curiosité. La gouaille argotique des élèves, les interventions « off » du professeur (belle idée que de ne jamais dessiner le professeur, elle est toujours hors champ mais ses prises de paroles suffisent à la rendre très présente !), participent à rendre vivant et captivant cette photographie sociale d’une classe dans l’appréhension d’un texte littéraire. On pense nécessairement à « L’Esquive » même si les élèves sont beaucoup plus jeunes et n’interprètent, n’incarnent pas la pièce de Corneille. Le dessin tout en rondeur avec un beau travail sur les couleurs apparaît avoir une parenté avec les graphismes de Catherine Meurisse, Claire Bretécher et Florence Cestac.

    Auteur : Véropée


    votre commentaire
  • C’est un vrai moment de plaisir que de suivre les aventures de l’hoLA BRIGADE DE REPRESSION DU FELINISME - OU COMMENT L'HOMME A VOULU ERADIQUER LE CHAT POUR SAUVER L'AMOURmme qui a compris que le chat est l’obstacle aux relations amoureuses épanouies entre hommes et femmes. Le récit de BRF fonctionne comme un syllogisme, le personnage part d’une idée et en tire des conclusions qui sont des généralités plutôt absurdes mais leur mise en application amène des situations incongrues, versant dans le fantastique. Tout s’enchaîne à une vitesse « folle » avec une logique propre, le lecteur est embarqué pour un voyage trépidant, grinçant, loufoque et machiavélique. Le lecteur croira voir Pascal Brutal dans le personnage principal de BRF, il y a un soupçon de Riad Sattouf dans les dessins et l’honneur fait aux chats russes laisse penser à un clin d’œil à Boulgakov. L’humour rappele celui des albums de Didier Kelvin chez Rackham, « Les ruminations de L.D’ ». Bref, que du bon !

    Auteurs : Elena Vieillard et François Szabowski


    votre commentaire
  • L'ART DU SUSHICet album mettra en appétit qui le feuillettera (hormis les spécistes !) car il fait visiter la "petite" fabrique des sushis au côté des grands chefs. Ils perpétuent la tradition ancestrale de cette pratique culinaire japonaise ou la conjuguent avec d'autres style de cuisine pour sublimer ces compositions de fins gourmets. Le lecteur apprend ainsi non seulement à distinguer les différentes variétés des sushis mais aussi à connaître les techniques de forge des couteaux spécifiques à la découpe des poissons et crustacés ainsi que les étapes de fabrication du saké ou de la sauce soja. Ce précis du sushi ravira tous les curieux, néophytes ou amateurs éclairés, d'autant que l'album procède par la découverte graduelle à l'instar d'un séjour itinérant fait de multiples rencontres humaines et enrichissantes.

    Auteur : Franckie Alarcon


    votre commentaire
  • PEAU DE MILLE BETESEn quête de la femme qu'il aime, un prince gringalet arpente la forêt  où ils étaient censés se retrouver. Une corneille le guide vers un château où il se fera conter par une sorcière se prenant pour une fée l'histoire de la femme qu'il cherche et les raisons pour lesquelles elle se dérobe à lui. Cette princesse bannie par son propre père pour sa beauté évoquant trop intensément celle de feu sa mère a été ravalée au rang de bête et les animaux sont ses sujets. Le lecteur se trouve embarqué dans un conte fantastique s'inspirant du conte originel de Peau d'Âne, il côtoie bien des créatures, chevaliers, roi tous plus ou moins habités par des démons intérieurs et par la mort. Le noir semble à l'honneur, appuyé par un traitement graphique en couleurs sombres, mais des tribulations de ce prince gringalet il en ressort quelque chose d'héroïque, de réjouissant, jubilatoire voire de jouissif. L'auteur se complait à détourner avec humour les procédés des contes classiques pour conduire une sorte de sarabande se jouant des genres. Stéphane Fert, après le magnifique "Morgane", donne une œuvre maîtrisée, une peinture animée, pleine d'un imaginaire foisonnant, titillant les fantasmes du lecteur.

    Auteur : Stéphane Fert


    votre commentaire



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires