• AU LOINEn Suède, la famille Söderström vit péniblement  du métayage jusqu'où jour où la misère conduit le père à se séparer de ses deux fils, Linus et Hakan, leur payant de ses derniers deniers le voyage vers l'Amérique, le pays de tous les possibles. Hakan ne quitte pas d'une semelle son frère ainé débrouillard mais la foule, au moment d'embarquer, les sépare et Hakan monte à bord d'un bateau sur lequel son frère n'est pas et qui gagne non la destination initiale visée, New York, mais San Francisco. Désespéré, après des mois de périple en mer, Hakan est cependant déterminé à retrouver son frère, à traverser coûte que coûte le pays d'Ouest en Est. L'aventure ne sera pas facile, la nature et les rencontres seront plus hostiles qu'amicales et vont le forger, lui, l'enfant devenu colosse, au point que sa force et sa capacité de survie vont lui constituer une réputation à nulle autre pareille. Le roman donne par la qualité de son écriture hyperdescriptive une idée de cette vie fruste, aride et âpre qu'ont vécu bien des migrants au cours du XIXème siècle arpentant et défrichant cette terre pleine de promesses et de dangers. Les dialogues sont a minima et pour cause, Hakan débarque avec sa seule langue maternelle et les échanges sont de fait des plus primitifs avec les gens qu'il côtoie, citoyens d'autres nations que la sienne. Cette épopée solitaire a les dimensions de la légende héroïque, Hakan, allant de Charybde en Scylla, est accablé par son destin, subissant avec un stoïcisme sans égal la dureté des saisons et la méchanceté des hommes. Le récit use d'une langue minérale dont le lecteur apprécie le grain dès les premières pages avec l'attention et le tamis du chercheur d'or.

    Auteur : Hernan Diaz


    votre commentaire
  • LES 5 TERRES T1 - "DE TOUTES MES FORCES"Au centre des Cinq Terres se trouve le royaume d'Angleon. Le roi se meurt et avant même qu'il n'expire se trament des complots pour sa succession. Il a choisi son neveu Hirus pour héritier du trône, charge à lui de garder la puissance du royaume et de tenir le fragile équilibre des Cinq Terres mais Hirus ne fait pas l'unanimité, les intrigues se tissent et le sang prêt à être versé. Cette série prévue en 6 tomes pour son premier arc se donne les moyens de son ambition : vaste territoire, personnages à foison, rivalités exacerbées, amours singulières, oppositions  de castes,... La structure narrative est solide et conduite sans que la pompe et l'ennui l'emportent, au contraire la fluidité est de mise et le lecteur n'a de cesse de s'interroger sur le devenir de l'un et l'autre protagoniste. L'attrait se fait dès les premières pages, cela tient sans doute à une construction séquentielle maîtrisée et à un dessin qui s'attache au détail des décors et aux expressions des personnages. Excellente amorce ! Les Cinq Terres est une sorte d'alliage réussi entre Trône de fer et Blacksad.

    Auteurs : Jérôme Lereculey, David Chauvel, Andoryss et Patrick Wong


    votre commentaire
  • MES ANNEES HETEROAlors que la loi sur le mariage pour tous a été promulguée en France, le narrateur ne se sent pas concerné alors qu'il devrait l'être au premier chef. Il revient mentalement sur sa vie depuis l'enfance. Né  à l'orée des années 50, il a été un garçon timide, voire timoré, accablé par un père dédaigneux, gonflé de sa propre importance, et une mère confite en religiosité. Il explique son cheminement dans une société encore très sclérosée, il suit la voie qui est tracé devant lui, il se marie, en est très heureux, a de cette union deux filles dont il est très fier mais au fil du temps il finit par déciller les yeux et à comprendre que ses appétences vont plutôt vers les hommes, qu'il se ment à lui-même avant de mentir à sa femme. Vient le temps où la vérité éclate et que tout bascule, où le divorce est inéluctable, où la rancoeur de son épouse s'exprime... mais où il apprend à être un peu lui-même. Le récit est celui de l'émancipation non seulement d'un individu vis-à-vis du carcan social mais de la société dans son ensemble, évoluant au gré des luttes menées par les minorités dites invisibles. L'album se révèle une belle composition tout en nuances et loin des poncifs, donnant à voir que seuls les imbéciles ne changent pas.

    Auteur : Hugues Barthes


    votre commentaire
  • DAVY MOURIER VS LA MORTLa mort a toujours été une thématique récurrente dans les créations de Davy Mourier et lorsque s'est présentée à lui l'opportunité de suivre un stage auprès d'un thanatopracteur il n'a pas hésité un instant. Approcher des cadavres n'est pas enchanteur mais comprendre ce qu'on devient quand on passe de vie à trépas est des plus intrigants. Il faut franchir le pas, des peurs primales, du tabou. Avec un humour non pas noir mais fait d'autodérision, Davy Mourier réalise au final ce que le lecteur n'aurait peut-être pas eu le courage d'accomplir, c'est-à-dire regarder les morts et la mort en face.  Davy Mourier se fait digne médiateur, prend le lecteur par la main et l'amène vers des interrogations essentielles sur l'existence et sa fin.

    Auteur : Davy Mourier


    votre commentaire
  • EN AMAZONIE - SUIVI DE REPORTAGES EN ALLEMAGNE, FRANCE ET ITALIE (2013-2019)A la manière d'un Günter Wallraff dans "Tête de Turc", Jean-Baptiste Malet fait de l'investigation journalistique en s'immergeant dans la machine Amazon en tant qu'intérimaire lambda. Le lecteur découvre ainsi avec lui tant l'organisation de l'espace et logistique que du travail, les tâches sont répétitives réglées, chronométrées grâce aux outils technologiques et informatiques, l'employé est une sorte de robot qui ne peut échapper aux cadences imposés sauf à démissionner. Il n'y a qu'un impératif c'est l'atteinte des objectifs de  délai de livraison et de satisfaction client, c'est une course contre la montre sempiternelle où le salarié n'est jamais ménagé, le turn over au sein de l'entreprise est de fait très important, tous les maillons de l'entreprise sont remplaçables, a fortiori l'exécutant des basses tâches. Le management s'applique à traduire en actions quotidiennes l'antienne qui tient lieu de mantra à Amazon, à savoir "Work hard, Have fun, Make history". Surveillance à la Big Brother, relations délétères avec les syndicats, contrôle de la communication vers l'extérieur de l'entreprise,... L'auteur amène le lecteur à s'interroger non seulement sur le fonctionnement et la politique de cette société mondialisée qui est à la recherche de l'efficience maximale et donc du profit sans considération pour la valeur du bien autre que pécuniaire  mais également sur les choix du consommateur et donc sur son implication sur la "réussite" de ce système. Enquête de terrain, ce livre apporte un éclairage sur les pratiques et la philosophie d'un monstre commercial, dommage qu'il n'aille pas jusqu'à explorer les relations avec ses fournisseurs.

    Auteur : Jean-Baptiste Malet


    votre commentaire



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires